Interview : Yessine Bouzid & Sadk Kaffel
09 août 2019
Interview : Yessine Bouzid & Sadk Kaffel
09 août 2019

En exclusivité, nous vous réservons une interview avec un duo de choc dont l’art et les créations ont su aiguiser notre intérêt.

Sans plus attendre, nous vous révélons notre merveilleux échange avec ST4 – The project !

Pouvez-vous vous présenter ?

Mohamed : Mohamed Sadk Kaffel, âgé de 25 ans. J'ai fait des études en Design Graphique et je travaille en tant qu'artiste.
Yassin : Yassin Bouzid, âgé de 22 ans. J'ai également fait du Design Graphique et je travaille avec Mohamed en tant qu'artiste.

 Parlez-nous de votre rencontre !

 En 2013, nous étions tous les deux membres de différents groupes de supporteurs d’une équipe de football à Sfax. Cette passion pour le foot nous a fait découvrir le graffiti et la peinture murale.
Le même été, nous nous sommes rencontrés lors d’un événement de graffiti. Cette rencontre était un déclic qui a mis en exergue une étrange compatibilité de nos visions respectives. Assoiffés d’art et de création, on ne pouvait guère résister à l’envie de lancer notre propre projet, de partager cette passion qui nous unit et c’est là que le duo ST4 the Project a vu le jour.

Pourquoi nommer ce duo ST4 The Project ?

Ce nom ne reflète pas notre art, il s’agit tout bonnement d’une identité externe à laquelle se réfèrent les gens. Nous gardons la signification pour nous et nous nous contentons de cette image : ST4 The Project. Quant à nos idées, nous les exprimons à travers notre art, nos peintures et nos créations : c’est là que résident les messages que nous voulons faire passer.

Depuis votre première exposition jusqu’à présent, comment avez-vous vécu cette expérience ?

 Au début, notre travail était limité à l’espace publique. Nous énumérions les peintures murales un peu partout en laissant notre trace là où on va. Notre première expérience dans un studio nous a permis de prendre un peu de recul et de tenter de nouveaux médiums. C’était une expérience nouvelle et pétillante ; nous commencions à créer des toiles durables dans le temps contrairement aux peintures murales qui étaient éphémères.
Ces créations nous sont alors d’un autre goût, c’est un partage de nos visions, de nos idées et de nos parcours avec les gens.

Ainsi, ce sont deux manières différentes de communiquer notre art, des œuvres statiques qui marquent des endroits et des créations qui se déplacent au gré des gens.


Le Graffiti / Street-art, c’est quoi pour vous ?

Le graffiti et le Street-art furent un point de départ pour nous, une introduction au monde de l’art. Le Street-art est un réel mouvement universel et qui reste toujours d’actualité et ça nous réjouit d’en faire partie. Il nous a donné l’opportunité de contribuer à l’émergence de nos idées et de refléter notre vécu et nos inspirations à travers des œuvres qui sont accessibles au grand public.

Parlez-nous de votre dernière exposition à Paris !

Boulevard 13 est une exposition à ciel ouvert organisée par la galerie Itinérance en collaboration avec la mairie du 13éme arrondissement de Paris. C’était notre première expérience à l’étranger et elle nous a ouvert de grandes portes en côtoyant plusieurs autres artistes venus du monde entier. Nous sommes habitués aux gens qui sont familiers avec des murales en lettring arabe et on s’attendait à ce que ce soit différent ailleurs. L’échange et l’interaction avec ces cultures différentes qui se sont offertes à nous nous a permis de découvrir des points de vues convergents et épanouissants. Cette expérience et cette richesse et différence de perceptions nous a poussé à réfléchir notre approche et à regarder nos œuvres autrement.


Quel événement / quelle expérience vous a le plus marqué durant cette aventure ?

 Travailler en duo est l’un des points les plus marquants dans notre aventure. Au début chacun avait une vision différente. Petit à petit, on a commencé à chercher un point de convergence et notre réflexion est devenue de plus en plus complémentaire. On s’est rendu compte que notre vécu et notre entourage sont des facteurs primordiaux dans la création de nos œuvres et nous avons réussi à miser sur ça et travailler durement pour instaurer une certaine symbiose et synergie entre nous deux qui nous permettrait de produire à chaque fois des pièces originales mais répondant à nos deux goûts.


 Quels projets prévoyez-vous pour l’avenir ?

 Nous prévoyons d’entamer plusieurs projets vers l’avenir. Nous tenons également à annoncer que nous travaillons actuellement sur notre projet GEYLA au sud de la Tunisie dans un village au gouvernorat de Kebili nommé Derjine.  C’est toute une expérience partagée avec les locaux du village où il y aura l’installation de plusieurs peintures murales.

Un dernier mot pour la fin !

Et vous, qu’est-ce que vous faites durant “GEYLA”?

Jetez un coup d’œil sur notre compte instagram : ST4theproject pour suivre le projet !

Crédit photos : Bessem Sdiri

L.B

Partager sur : Facebook ( # )

Vous aimerez aussi