Flashback : Jazz à Carthage 2019
09 septembre 2019
Flashback : Jazz à Carthage 2019
09 septembre 2019

L'épisode 14 du prestigieux Festival Jazz à Carthage s'est tenu cette année du 4 au 14 avril 2019 avec une programmation riche et variée, regroupant des stars locaux et internationaux.

Cinq lieux ont abrité cette édition 2019: L'Acropolium de Carthage, la salle Alhambra Zéphyr à la Marsa, la salle "Versailles" du pavillon des Baies de Gammarth et Palais Ennejma à Ezzahra.

Cette année, on a organisé des concerts de rue gratuits afin de mettre la musique à la portée de tous. Le festival a accueilli de différents registres musicaux outre le jazz, pour s'ouvrir sur le rock, le folk, la soul ,le blues etc. 


Le coup d'envoi du 14ème épisode de Jazz à Carthage a été donné le 04 avril 2019 au Zéphire avec le concert de Myriam Toukabri en première partie et de Manuel Hermia et Kheireddine M’kachiche avec leur spectacle "Bahdja" à la deuxième partie de la soirée. Les amoureux du Jazz ont été bercés ce soir là par la douceur de la voix de Myriam et transportés par le dynamisme de "Bahdja".


La soirée du 5 avril fut organisée à l'Acropolium de Carthage. Les sons de la trompette et du piano ont envahi la Cathédrale au concert de Jörg Leichtfried et Dominik Fuss quand ils ont commencé à jouer leur musique. Puis, le tunisien Omar El Ouaer a repris le flambeau pour satisfaire nos goûts musicaux. Cette référence dans le monde du Jazz a ébloui les amateurs du Jazz.


Le 8 et 9 avril, on a assisté à deux soirées festives à L'Institut Français de Tunisie: La musique de Bumcello qui touche à tous les genres, a fait vibrer les festivaliers durant tout le concert. Le mardi, c'est au tour de Djam de prendre la relève. Ce poète troubadour a enflammé la scène grâce au timbre de sa voix et au son de sa guitare.


Le 10 avril, on a enchaîné avec la diva franco-guinéenne Kimberose à la salle de Versailles. Chantant la pop-soul française, elle a su envoûté tout le public avec sa voix sublime.

Le lendemain, Mario Biondi le chanteur audacieux à la voix chaude et sensuelle a fait bercé le public sous les rythmes de Jazz et soul. C'est au tour du français Sly johnson à la deuxième partie de la soirée. Il a embarqué les festivaliers dans un univers de Hip-hop, du funk, du Jazz et de la R&B.


La soirée du 12 avril fut animée par le groupe américain The Roosvelt collier Band”. Il a contaminé les spectateurs par une euphorie musicale et les a laissé indélébiles devant la beauté de sa voix. Le pianiste Peter Cincotti a enchanté les amateurs du Jazz et de la blues avec ses rythmes émouvants.


Une sublime soirée pour clore la 14 ème édition du Jazz à Carthage à la salle de Versailles, où l'on a assisté aux concerts de Sarah Mccoy  et Charlie Winston. La musique émouvante de Sarah Mccoy est une thérapie. Du Jazz violent à la soul rock, la vedette a désarçonné le public. Charlie Winston a pris la relève afin de clôturer la soirée et tout le festival par ses notes musicales festives, légères et qui inspirent la joie.

Crédit photos : Mehdi HRZ / Jazz à Carthage

Abir FH

Partager sur : Facebook ( # )

Vous aimerez aussi