Azzedine Alaïa et Cristobal Balenciaga à l'honneur à Paris
06 janvier 2020
Azzedine Alaïa et Cristobal Balenciaga à l'honneur à Paris
06 janvier 2020

Paris : Azzedine Alaïa et Cristobal Balenciaga : regards croisés

Arrivé à Paris dans les années 1960 et malgré des moyens financiers modestes dus à son jeune âge, Azzedine Alaïa avait l’oeil pour dénicher les pièces rares. Il commença à collectionner des objets d’art, de design et de mode tout en créant ses collections. Ainsi à la fermeture de la maison de Cristobal Balenciaga en 1968, Azzedine Alaïa recueillit des chefs-d’œuvre de coupe qu’il ne pouvait supporter de voir disparaître. Il commença alors sa collection de pièces de grands noms de la mode, passés ou récents.

Quelques années après la disparition du grand couturier Azzedine Alaïa, qui avait marqué l'esprit des Tunisiens ainsi que de plusieurs personnalités partout dans le monde et plusieurs décennies après celle de Cristobal BalenciagaHubert de Givenchydécédé en 2018, avait évoqué le désir de voir réunies en une exposition les créations de ces deux grands maîtres de la couture. Son souhait est exaucé avec l’exposition Azzedine Alaïa collectionneur. La rencontre de deux des univers les plus puissants de l’histoire de la mode, et une démonstration inégalée de perfection dans l’étude des lignes, des couleurs et des volumes.

Azzedine Alaïa et Cristobal Balenciaga en comparaison. Ou plutôt, un dialogue entre les créations haute couture des deux créateurs. C'est l'objectif de "Alaïa et Balenciaga: sculpteurs de formes", l'exposition organisée par l'Association Azzedine Alaïa qui s'ouvrira dans les espaces de la fondation française au 18 rue de la Verrerie le 20 janvier 2020 pour ensuite emménager en juillet dans la maison Espagnol par Cristobal Balenciaga, dans le village de Guetaria, qui abrite aujourd'hui la fondation Balenciaga.

Il s'agit d'environ 80 pièces de haute couture, des deux couturiers présentées pour la première fois ensemble, issues des archives de la maison Alaïa et de la collection personnelle du couturier, démarrée à la fin des années 1960 lorsque Mademoiselle Renée, ancienne directrice générale adjointe de Cristobal Balenciaga, lui proposa de disposer comme il le souhaitait des pièces d’archives du couturier espagnol. Une comparaison possible grâce aux archives d'Azzedine Alaïa lui-même, qui dans la vie collectionnait des vêtements des années 30 et 50 des grands créateurs dont il avait l'intention de suivre les plans. Des vêtements en équilibre entre mode, sculpture et architecture de Grès , Vionnet et Schiaperelli , mais surtout Cristobal Balenciaga, dont Alaïa s'est inspiré pour la construction de sa propre poétique.

Comme Cristobal Balenciaga, Azzedine Alaïa est devenu au fil du temps une figure de la mode silencieuse et impénétrable, défiant le système et rejetant le battage médiatique.

Azzedine Alaïa collectionneur - Alaïa et Balenciaga sculpteurs de la forme, du 20 janvier au 28 juin 2020 à l’Association Azzedine Alaïa, 18 rue de la Verrerie, 75004 Paris. 

Partager sur : Facebook ( # )

Vous aimerez aussi